Vernissage VISA OFF AU5 - Au Cinq
1224
post-template-default,single,single-post,postid-1224,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,paspartu_enabled,qode_grid_1300,footer_responsive_adv,qode-theme-ver-10.1.2,wpb-js-composer js-comp-ver-5.1,vc_responsive
 

Vernissage VISA OFF AU5

Vernissage VISA OFF AU5

A l’occasion du Festival Off Perpignan, festival de photoreportage amateur, avec le soutien de Visa pour l’image – Perpignan. Votre boutique AU CINQ va exposer les photographies de Florent Devauchel – Photographie.
Retrouvez-nous le 5 septembre pour un vernissage à la boutique dès 18h00 autour d’un verre.

Inscrivez-vous sur notre event Facebook 

Photos : Florent Devauchel

Message du Photographe Florent Devauchel :

A l’occasion du festival OFF, l’exposition « Derrière les Portes Closes » s’arrête du 1er au 15 septembre 2018 à la boutique « Au 5 » à Perpignan. Venez retrouver à travers 15 clichés et mon livre, mon univers, l’exploration urbaine.

Photographe autodidacte, né au milieu des années 80 et originaire de la région rouennaise, j’ai franchi le cap et acquis mon premier appareil en 2010. Longtemps mis de côté par faute de temps et par peur de dévoiler mes clichés, j’ai profité d’une opération chirurgicale et d’une immobilisation de plusieurs mois pour apprendre à le dompter.
Attiré par l’exploration de lieux anciens depuis mon enfance, j’ai toujours voulu aller explorer ce qu’il se passe derrière ses nombreuses portes closes. Mon univers sent la poussière, la rouille et l’humidité et allie adrénaline et découverte…
J’ai parcouru des milliers de kilomètres, toujours dans le même but… Découvrir ce que l’homme a, volontairement ou non, laissé à l’abandon. Qu’il s’agisse de châteaux, de simples maisons, d’hôpitaux, d’écoles ou d’églises, tous portent un lourd passé. Les histoires sont propres à chaque endroit bi, mais tous partagent l’empreinte d’une histoire, parfois dramatique, souvent triste mais systématiquement émouvante.
Au travers de la photographie, j’aime redonner vie à des lieux afin de recréer une atmosphère et faire revivre ces histoires. C’est également une dénonciation du monde actuel, ou la mondialisation bat son plein. Aujourd’hui, on préfère abandonner pour reconstruire plutôt que de réhabiliter. C’est donc avec regret que chaque mois, nous vivons la destruction d’édifices religieux, de châteaux, de maisons, témoins du patrimoine du passé.

>>>>Son expo en ligne<<<<